Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

25 mars 2009

Vaccin contre la fièvre jaune

Bonsoir à toutes et à tous,

Vous trouverez ci-dessous un article du début de l'année concernant le vaccin contre la fièvre jaune et les syndromes myasthéniques.
Bonne lecture
Amitié
Josselyne (groupe myasthénie)



Q/R-09003 : vaccin contre la fièvre jaune et syndromes myasthéniques congénitaux
Brignol TN; Hammouda EH
Question-Réponse (AFM), 2009, Langue: français


Question :
Je suis atteinte de myasthénie congénitale transmise par mon père, ma petite soeur a également la maladie. Mon médecin m'a dit que je ne pouvais pas faire le vaccin de la fièvre jaune pour partir au Mali parce que ma maladie est auto-immune. Or en surfant sur les forums, j'ai appris que je ne pouvais pas avoir à la fois une myasthénie congénitale et auto-immune.
Merci de me donner votre avis.


Réponse
La myasthénie auto-immune et les syndromes myasthéniques congénitaux sont deux maladies différentes de la jonction neuromusculaire, zone de ''communication'' entre le nerf qui commande et le muscle qui agit.
La myasthénie est une maladie acquise due à la présence d'auto-anticorps au niveau de la jonction neuromusculaire, tandis que les syndromes myasthéniques congénitaux sont par définition héréditaires, dus à des anomalies génétiques des protéines de la jonction neuromusculaire.

Il existe deux grandes catégories de vaccins :
- certains sont fabriqués à partir d'agents infectieux morts (fragments non infectants) : vaccins inactivés ou anatoxines contre le tétanos, la diphtérie, la grippe, la poliomyélite, ...
- d'autres sont constitués d'agents infectieux vivants, mais dont la virulence a été tellement atténuée qu'ils permettent à l'organisme de s'immuniser sans développer la maladie : vaccins "vivants" contre la tuberculose, la rubéole, la rougeole, la fièvre jaune...

Les vaccins "vivants" sont contre-indiqués lorsque la personne est traitée par immunodépresseurs ou immunosuppresseurs, comme c'est le cas de certaines personnes atteintes de myasthénie auto-immune. Ils ne sont pas contre-indiqués chez les personnes atteintes de syndrome myasthénique congénital.
Le mieux est de vous mettre en relation avec une consultation spécialisée neuromusculaire (coordonnées disponibles sur le site internet de l'AFM).

Commentaires

Bonjour,
JE veux savoir si les vaccins "vivants" n'ont ils pas plus de risque par rapport aux vaccins inactivés ou anatoxines ? Quel est son effet secondaire?

Écrit par : Cegema Vitaneo | 08 mars 2013

Bonjour j’ai 35 ans et j’ai une myasthénie depuis 2 ans j’ai commencer par des difficulté à parler a articuler et à déglutir ensuite j’ai eu du mestinon et du solupréd et 5 jours par mois d’immunoglobulines qui ont bien marché. Et puis je suis tombée enceinte, ma grossesse s’est bien passé malgré une grosse fatigue et des insomnies les 4 derniers mois , mon accouchement par césarienne s’est bien passé mais 3 jours après mon état s’est fortement aggravé une tête qui tombe une faiblesse musculaire généralisée et des difficultés respiratoires puis arrêt cardiaque et coma. Ensuite intubation trachéotomie thymectomie cure de plasmapherese 7 mytelase 80mg de solupred et immunosuppresseur. Depuis plus de 6 mois maintenant je suis toujours hospitalisée mais j’espère bientôt sortir pour pouvoir rentrer chez moi et m’occuper de mon bébé et de mon compagnon

Écrit par : laetitia | 09 mars 2015

Les commentaires sont fermés.