Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

17 août 2012

Attention à la Canicule

Les grosses chaleurs sont annoncées pour les jours à venir ! myasthénie, myasthenie, chaleur, canicule

Comme tout malade chronique, la personne myasthénique peut être sensible aux changements de température, et d'une manière générale, le temps orageux, la grosse chaleur, le grand froid, les températures extrèmes ne nous sont pas favorables, encore plus si la myasthénie n'est pas stabilisée.

A noter également que beaucoup de myasthéniques ont constaté que mestinon et mytélase n'agissent pas de la même façon quand il fait très chaud. Certains ont l'impression qu'ils font "plus effet".


Les myasthéniques "anciens" adaptent d'office la quantité de ce traitement du symptôme au quotidien.

Bien évidemment on ne touche jamais sans avis médical aux traitements de fond.

Pour les myasthéniques qui ont moins "d'expérience", il se peut que vous ayez quelques crampes ou de l'hypersalivation, ou bien que vous vous sentiez encore plus fatigué.

LA solution de bon sens : Reposez vous plus quand il fait très chaud, ne sortez pas aux heures les plus chaudes et buvez beaucoup.

Quelques conseils supplémentaires de l'AFM ci-dessous, et n'hésitez pas à laissez vos commentaires sur ce que vous ressentez.


 Anticiper la soif est le meilleur moyen de ne pas se déshydrater en vue des fortes chaleurs à venir. Il convient donc de boire régulièrement et suffisamment (un litre et demi à deux litres d'eau par jour), en évitant l'alcool qui est diurétique et en privilégiant des aliments riches en eau (pastèque, concombre, yaourt, etc.).

Volets et fenêtres fermés dans la journée, douches ou bains (sans se sécher) et ventilateurs sont de bons moyens de se rafraîchir. Les heures les moins chaudes (tôt le matin et tard dans la soirée) sont préférables pour sortir, en portant des vêtements amples et légers. Les lieux climatisés sont autant de refuges.

Le Dr Jacques Battistoni, secrétaire général du Syndicat des médecins généralistes, conseille aux personnes qui suivent un traitement d'appeler leur médecin qui jugera s'il convient ou non de l'adapter. Certains médicaments favorisent en effet la déshydratation (comme les diurétiques) ou réagissent différemment quand l'organisme manque d'eau (certains traitements du cœur notamment).

Pour les nourrissons et les jeunes enfants, il faut éviter les lieux trop exposés à la chaleur et les faire boire régulièrement. «Les faire jouer dans le fond de la baignoire ou dans une piscine à l'ombre» aide à les maintenir au frais, conseille le Dr Battistoni. Ne pas hésiter non plus à les laisser dormir nus avec seulement leur couche-culotte. Maux de tête et sensation de malaise sont autant de signes de surchauffe. Dans ce cas, il faut s'installer dans une pièce fraîche et faire diminuer sa température corporelle (sans médicament): se découvrir, prendre une douche, boire des boissons fraîches.

Pour plus de conseils: le numéro gratuit de Canicule Info Service (0 800 06 66 66) et le site de l'Institut de veille sanitaire

Les commentaires sont fermés.