Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

15 novembre 2014

Recrutement pour une étude sur l’exercice physique et la myasthénie

emoticone-avec-des-points-d-interrogation-dans-les-yeux.jpgActuellement, vous vous posez peut être la question de savoir si vous seriez ou non capable de pratiquer ou reprendre une activité physique malgré la myasthénie ?

La peur de « rechuter » ou d’aggraver les symptômes vous « retiennent » peut-être ou vous empêchent d’oser faire de l’exercice ?

Vous avez peut-être essayé de pratiquer une activité, mais sans savoir comment doser les efforts ?

Enfin, peut-être vous demandez vous si de l’exercice physique adapté, à votre rythme, pourrait vous aider à aller mieux dans votre tête et dans emoticone sport.jpgvotre corps ?

Lire la suite

14 juin 2014

Avancées de la recherche 2014

Chaque année l'AFM publie ces documents pour les Journées Des Familles : les avancées 2014 sont sorties, vous pouvez les télécharger ci-dessous ou nous écrire pour les recevoir par courrier.

 

02 juillet 2013

avancées de la recherche 2013

Chaque année l'AFM publie ces documents pour les Journées Des Familles : vous pouvez les télécharger ci-dessous ou nous écrire pour les recevoir par courrier.

24 octobre 2012

Recherche : la piste de la destruction des lymphocytes responsables des anti-RACh

Dans la myasthénie autoimmune, c'est à cause de la production d'anticorps spécifiques que la transmission neuromusculaire ne se fait pas correctement, provoquant la maladie. En diminuant l'action des lymphocytes B responsables de la production des anticorps,  les immunosuppresseurs sont très efficaces pour traiter la maladie.

il était une fois la vie lymphocytes-2.jpg

Cependant, les immunosuppresseurs ont pour inconvénient de diminuer également l'action d'autres lymphocytes non responsables de la maladie. Or, les lymphocytes sont les "gendarmes" de notre corps, ils font partie des globules blancs et participent à la défense de notre organisme.  S'ils sont moins nombreux et actifs, l'immunité diminue, l'organisme est moins bien protégé contre les agressions.

L'idéal serait de trouver un moyen d'agir uniquement sur les lymphocytes concernés; c'est l'objet de certaines recherches.

Lire la suite